Copy of Connaissez-vous vraiment le (2)

Quel est l’équivalent japonais d’eBay ?

via le service d'achat de White Rabbit Express

2018 M11 7

Il y a de fortes chances que vous veniez de chercher “eBay Japon” sur Google et que vous n’avez rien trouvé, à part cette page. C’est normal ! eBay n’est plus disponible au Japon depuis 2004, mais de nombreuses alternatives sont disponibles au Japon.

En tant qu’acheteur proxy, White Rabbit Express a une très grande connaissance des sites de e-commerce japonais. En effet, nous achetons et expédions quotidiennement des centaines de produits qui sont normalement uniquement disponibles sur le marché japonais pour nos clients se trouvant à l’étranger. Nous utilisons donc régulièrement des sites d’e-commerce qui fonctionnent comme eBay mais qui sont des places de marché purement japonaises.

Dans cet article, nous vous présentons plusieurs alternatives à eBay au Japon. Nous espérons que cela vous aidera dans vos recherches de produits japonais. Nous vous invitons également à jeter un oeil à notre service d’achat par procuration si vous rencontrez un quelconque problème pour acheter l’un de ces objets.

eBay était présent au Japon

Par le passé, eBay a déjà tenté de conquérir le marché japonais. En effet, une version japonaise de cette célèbre place de marché a été lancée en 2001. Mais cette tentative d’expansion sur l’un des principaux marchés asiatiques s’est avéré être un échec. Si bien que les enchères ont été arrêtées dès 2002 et que le site a fermé ses portes en 2004.

Comme beaucoup d’autres entreprises occidentales avant elle, eBay n’a pas compris les différences culturelles japonaises alors que c’est un critère essentiel pour avoir du succès dans ce pays. Le groupe américain pensait que son simple nom suffirait à ramener des clients sans pour autant avoir à faire des efforts d’adaptation et de communication.

Leur échec a été retentissant, mais il a permis à plusieurs sites japonais d’émerger sur un marché qui ne cesse de croître.

Les alternatives à eBay au Japon

Il existe cinq alternatives populaires à eBay au Japon. Dans cette partie, nous vous expliquons en détail comment ces sites japonais d’e-commerce fonctionnent et qu’est ce qui les différencie les uns des autres.

Yahoo Auctions, le leader des ventes aux enchères au Japon

Après le départ précipité d’eBay, Yahoo s’est retrouvé seul sur le marché japonais. Aujourd’hui, Yahoo Auctions est la première plateforme en ligne de ventes aux enchères du Japon. Même si ce service n’est (paradoxalement) plus disponible aux Etats-Unis, où il n’a pas trouvé le succès.

Plus de 30 millions de ventes aux enchères ont lieu tous les jour sur ce site Internet. Mais Yahoo ne s’arrête pas là, puisqu’il propose également aux particuliers de vendre à prix fixe leurs objets d’occasion. Toutes ces annonces font de Yahoo.co.jp le deuxième site le plus consulté sur le web japonais.

Il est vraiment difficile d’acheter des produits aux enchères sur Yahoo Auctions Japan lorsque l’on ne vit pas au Pays du Soleil Levant. Heureusement, nous avons créé un guide qui vous permettra de mieux comprendre comment ce site fonctionne. N’hésitez pas à y jeter un oeil !

En savoir plus:

Malgré cette longue domination dans le secteur des ventes aux enchères, Yahoo ne détient pas le plus grand site d’e-commerce au Japon. C’est Rakuten qui occupe cette première place.

Rakuten, le géant du e-commerce japonais

Rakuten est certainement le concurrent le plus sérieux à Yahoo Auctions au Japon. Ce site web basé à Tokyo est le plus grand e-commerce du Japon et fait partie des plus grandes compagnies d’Internet au niveau mondial.

Le business de Rakuten ne s’arrête pas aux frontières japonaises puisque sa principale plateforme de vente est disponible dans plus d’une vingtaine de pays. De plus, le leader japonais rachète de grands sites d’e-commerce étrangers pour acquérir plus rapidement des parts de marché en dehors du Japon.

Le Amazon du Japon

Rakuten est souvent surnommé le “Amazon du Japon”, même si Amazon propose également une version japonaise de son site. Le fonctionnement du site est très proche de celui du leader du e-commerce américain - et d’eBay. Des vendeurs tiers peuvent proposer leurs produits dans leurs propres boutiques virtuelles hébergées par Rakuten. C’est une option très pratique pour les petits commerçants qui n’ont pas forcément de compétences techniques suffisantes pour avoir une présence sérieuse sur le web. Ainsi, vous trouverez de nombreux artisans et vendeurs de produits d’occasion japonais sur cette plateforme.

Mais Rakuten n’a pas un contrôle hégémonique sur la vente en ligne. De nombreuses plateformes spécialisées dans la vente de particulier à particulier sont apparus avec la croissance de l’Internet mobile.

Les places de marché mobiles de vente de particulier à particulier

Trois applications japonaise de vente de particulier à particulier sont devenues des immanquables du shopping en ligne en quelques années. Mercari, Rakuma (anciennement Fril) et Otamart sont trois alternatives sérieuses à eBay au Pays du Soleil Levant.

Les trois applications leaders

Mercari est la figure de proue de ce nouvelle tendance du e-commerce. Cette place de marché japonaise a été créée en 2013. Elle est devenue en quelque année l’application de vente de particulier à particulier la plus utilisée du Japon. Plus de 10 milliards de yens sont échangés sur cette app tous les mois.

Rakuten ne compte pas se laisser faire par des petites startups. C’est pourquoi ils ont lancé leur propre application de vente de particulier à particulier : Rakuma. Si cette place de marché n’a pas encore réussi à détrôner Mercari, elle occupe une seconde place honorable devant Otamart.

Otamart est un peu différente de ces deux principaux concurrents, puisqu’elle cible particulièrement les fans de culture populaire japonaise, pour ne pas dire les “otakus”. Vous y trouverez de nombreux goodies tirés de séries anime et de mangas populaires au Japon.

Des applications parfaites pour acheter à la volée

Ces plateformes sont totalement adaptées aux spécificités culturelles japonaises en proposant des fonctionnalités hors du commun. Par exemple, Mercari permet d’envoyer vos objets en passant par un konbini, ce qui facilite énormément la vente entre particuliers. De plus, l’acheteur et le vendeur n’ont même pas besoin de connaître le nom et l’adresse de leur interlocuteur ce qui est un plus pour la confidentialité et la sécurité de ses utilisateurs.

L’offre d’e-commerce aux Japon est donc beaucoup plus moderne que ce que propose eBay dans le reste du monde.

Des places de marché réservées aux Japonais ?

Malheureusement, il est impossible pour les personnes ne vivant pas au Japon d’acheter sur ces plateformes sans passer par un service d’achat proxy comme White Rabbit Express. D’ailleurs, la plupart de ces intermédiaires ne prennent pas en charge ces plateformes car elles nécessitent plus de travail de leur part que les sites traditionnels.

Chez White Rabbit Express, nous acceptons toutes les commandes, même celles provenant de Mercari, Otamart ou Fril. Nous avons écrit plusieurs guides pour vous expliquer comment cela fonctionne afin de vous aider à acheter des produits d’occasion au Japon.

En savoir plus:

Comment acheter sur ces plateformes depuis l’étranger

Comme nous vous l’avons précisé dans la partie ci-dessus, il n’est pas aisé d’acheter sur ces sites qui sont le plus souvent réservés aux clients japonais. C’est pourquoi nous avons créé White Rabbit Express, un service d’achat par procuration qui achète sur les sites japonais pour des clients étrangers depuis 2005.

Un retour d’eBay au Japon est-il possible ?

Il n’est pas impossible qu’eBay retente sa chance dans plusieurs pays d’Asie, dont le Japon. En 2018, le groupe américain a racheté Qoo10, un plateforme de vente japonaise pour plus de 500 millions de dollars. Qoo10 n’est pas un petit site, puisqu’il aurait vendu des produits à plus de deux millions de clients.

On pourrait très vite entendre de nouveau parlé d’eBay au Pays du Soleil Levant. En attendant, Mercari, Rakuten (et son app Rakuma), Yahoo Auctions et Otamart sont des sources sûres pour acheter des produits japonais.

Michaël da Silva Paternoster profile photo
A propos de l'auteur,

Michaël da Silva Paternoster

Head of Growth at White Rabbit Express.